Recherche avancée

Représentation permanente du Luxembourg auprès du PNUE > Actualités > National Statement of Luxembourg at the fourth session of... >

National Statement of Luxembourg at the fourth session of the United Nations Environment Assembly

Publié le jeudi 14 mars 2019

seul le discours prononcé fait foi

4e session de l’Assemblée des Nations Unies sur l’Environnement (UNEA4)

Nairobi du 13 au 15 mars 2019

Discours de S.E. Mme Carole DIESCHBOURG
Ministre de l’Environnement, du Climat et du Développement durable du Grand-Duché de Luxembourg

Excellences,
Chers collègues,
Mesdames, Messieurs,
Monsieur le Président, cher Siim

Je souhaite tout d’abord vous remercier, ainsi que tous les organes préparatoires et tout particulièrement remercier le Programme des Nations Unies pour le travail fait en amont de notre réunion ainsi que le Gouvernement du Kenya pour son hospitalité.
Mon intervention est en ligne avec celle que ma collègue roumaine a faite au nom de l’Union européenne.

La pression globale sur les ressources naturelles engendre une dégradation énorme des écosystèmes, de la biodiversité et du climat, touchant non seulement les personnes les plus vulnérables mais toute la communauté mondiale.

Je salue vivement le thème choisi pour l’UNEA 4, qui nous rappelle notre devoir de changer nos modes de consommation et de production afin de protéger l’environnement et la santé de nos citoyens pour permettre un développement durable garantissant la sécurité et la paix au niveau mondial.

Nous avons tous une obligation collective qui consiste à passer à une économie innovatrice, circulaire, sobre en carbone pour protéger notre environnement, les écosystèmes, la biodiversité, l’atmosphère, les sols et les cours d’eau et les océans.

Accélérer la transition vers une société et une économie résilientes, ne se limite pas seulement à l’innovation technologique mais comporte également le passage à un modèle de réutilisation et de partage. Il faudra créer de nouveaux partenariats avec le monde académique et scientifique sur base de données environnementales fiables, accompagnées d’indicateurs solides et robustes.
[Nous sommes sollicités à ne pas sous-estimer nos défis mais à défier nos limites!]

Mesdames et Messieurs,
Le thème de l’UNEA-4 est parfaitement en phase avec l’Agenda 2030.

Permettez-moi à ce titre de vous faire part de quelques expériences du Luxembourg.

Notre plan de développement durable, un instrument garantissant la cohérence des politiques a été élaboré en étroite concertation avec la société civile et les partenaires privés et publics. Il nous faut tous les acteurs pour faire face à nos défis en termes de protection du climat, de conservation de la biodiversité et de lutte contre la pollution.

Le Gouvernement fera un screening systématique de durabilité des entreprises qui souhaitent s’installer au Luxembourg et chaque proposition législative et règlementaire sera soumise à un examen de durabilité conformément aux objectifs du Plan de développement durable et de l’Agenda 2030.

L’économie circulaire présente une opportunité énorme pour la protection de l’environnement et des consommateurs si elle est accompagnée d’une gestion durable des produits chimiques. Dans ce contexte le Luxembourg a lancé plusieurs initiatives comme le « Zero waste Luxemburg » et l’abolition des plastiques à usage unique.
[ Le partenariat collaboratif « pacte climat », visant de réduire les émissions de gaz à effet de serre a récemment été élargie à la politique de la qualité de l’air.

En matière de finances durables, nous avons mis en place plusieurs initiatives innovatrices et concrètes en partenariat avec la place financière qui nous permettent de réorienter des finances en ligne avec l’Accord de Paris, entre autres la Luxembourg Sustainable Finance Roadmap élaborée en partenariat avec l’initiative financière de l’UNEP.

Nous avons pour devoir de protéger les défenseurs des droits de l’homme y compris les activistes environnementaux contre la répression. Je suis en parfait accord avec les ONG en la matière. Enfin, permettez-moi aussi de souligner l’importance de l’égalité des genres et la problématique de vulnérabilité des filles et femmes dans le monde. Sans ces dernières aucune véritable transition écologique et solidaire ne peut se faire.

Finalement, je m’engage à ce que la voix de la société civile, des ONG, des peuples indigènes, soit prise en compte à tous niveaux.
 

Excellences, Mesdames, Messieurs

Sachez que le Luxembourg continuera de faire partie des pays ambitieux.

Je vous remercie pour votre attention.

Retour